top of page

Le Blog "Distilleries & Découvertes avec The Master of Barley"

Découvrons Speyburn : Un Trésor Méconnu d'Écosse aux Yeux de l'Europe 🏭🌍🔍


En avril 2024, dans le cadre de la Whisky School organisée en marge du Spirit of Speyside Festival (voir article du blog sur la Whisky School), nous avons visités deux distilleries, voici donc la première:

Speyburn, un trésort méconnu au sein du Speyside

Nichée au cœur des vallées verdoyantes du Speyside en Écosse, Speyburn demeure un trésor trop souvent oublié des amateurs de whisky en Europe. Fondée en 1897 par John Hopkins & Company, cette distillerie émerge de l'esprit visionnaire de Hopkins lui-même, attiré par la pureté d'une source d'eau cristalline à proximité.

Sous la direction de l'architecte écossais renommé Charles Doig, les premières pierres de Speyburn furent posées, inaugurant ainsi une nouvelle ère pour l'industrie du whisky. Dès le 15 décembre 1897, les alambics se mirent à chanter leur doux refrain de distillation, marquant le début d'une tradition d'excellence.

Pourtant, malgré son riche héritage et sa contribution pionnière à l'art du whisky, Speyburn reste dans l'ombre en Europe occidentale. Bien qu'elle soit la première marque vendue en Finlande et parmi les dix premières aux États-Unis, son nom reste souvent méconnu sur le continent européen.

Cette discrétion contraste avec les réalisations notables de la distillerie. En 1900, Speyburn fut la première à adopter des méthodes innovantes de maltage, abandonnant la tradition ancestrale pour des cuves spéciales, une avancée qui marqua l'histoire de l'industrie. Aujourd'hui encore, les vestiges de cette époque révolue se dressent fièrement sur le site, témoins silencieux d'une innovation audacieuse.




Une vue détaillée de la machinnerie pour le maltage à l'ancienne

La visite commence par la découverte de l'ancienne zone de maltage.

Celle-ci est menée par le fils d'un ancien manager de la distillerie qui nous explique que, lorsqu'il était enfant, la distillerie était son terrain de jeu et que son père a dû aller le récupérer plus d'une fois dans les grains du malting floor.

La description détaillée de ce processus dans des installations qui ne sont certes plus utilisées mais qui sont en parfait état était pour moi le coup de cœur de cette visite.



Un mélange de modernité et de tradition

Nous nous dirigeons ensuite vers la partie de la distillerie en activité.

Le classique moulin est suivi de la salle de commande avec une description détaillée des panneaux de contrôle.

Passage par la traditionnelle cuve de brassage, puis découverte du mélange entre les washbacks en bois et les washbacks en inox. Ce mélange fut une surprise pour moi, car généralement une distillerie opte pour l'un ou l'autre.

Concernant la distillation, il y a 3 alambics en fonction : un wash still pour la première distillation et deux spirit stills pour la deuxième distillation.

Enfin, la visite de l'entrepôt et la dégustation dans une jolie salle adjacente à un petit visitor center.



Une visite sous le signe de l'émotion

La découverte de la zone de maltage a vraiment été le plus dans cette visite.

L'émotion éprouvée par notre guide nous a été transmise et bien que le reste de la visite fut relativement classique , l'émotion a perduré jusqu'au bout.



Slainte, The Master of Barley 🌿🏰🥃

5 vues0 commentaire

コメント


bottom of page